Filières clés

Voici le portrait de l'industrie forestière au Témiscouata:

  • Le couvert forestier productif occupe 87% de la superficie totale de la MRC de Témiscouata.
  • La tenue forestière est de 49% sous gestion privée et de 51% du domaine public.
  • Les retombées économiques de l'ensemble du secteur forestier au Témiscouata sont évaluées à 153 M $ par année et procurent de l'emploi à près de 1 600 personnes. *Source : Diagnostic stratégique du secteur forestier réalisé en 2007.

Production de matière ligneuse

L’intensification de la production ligneuse permettra d’augmenter la production de bois et d’améliorer l’approvisionnement de l’industrie forestière. Sa compétitivité s’en trouvera accrue. Les retombées économiques se feront sentir sur tout le territoire. De nombreux emplois seront créés. Le RÉSEAU supporte le développement de la populiculture, le recours aux techniques modernes de production de plants comme l’embryogenèse somatique ainsi que l’utilisation de méthodes d’aménagement et de récoltes qui favorisent l’optimisation de la production ligneuse.

Bois d'oeuvre et première transformation

La production de bois d’œuvre constitue la première étape conduisant vers les constructions en ossature légère et vers la production de bois d’ingénierie et de bois d’apparence. Le RÉSEAU propose la mise en place d’une chaine de valeur en mesure de supporter une stratégie industrielle du bois en mode tirée pour faciliter l’émergence d’une industrie de la seconde transformation.

Les pâtes et papiers - Le bioraffinage

L’industrie des pâtes et papiers diversifie sa production pour demeurer compétitive. La transformation de ses usines en bioraffinerie lui permettra d’ajouter à sa production traditionnelle de papier des biocarburants, des biomatériaux et des produits chimiques naturels à valeur ajoutée. Le RÉSEAU suit de très près les initiatives en ce sens. Il intervient pour en faciliter le développement.

Enveloppe et finition du bâtiment

L’utilisation accrue du bois dans la construction résidentielle et non résidentielle suppose la mise en place d’outils pour faciliter le travail des architectes, des ingénieurs et des designers. Les groupements d’entreprises œuvrant dans les structures en bois et dans la finition en bois des bâtiments sont aussi à privilégier. Le RÉSEAU apporte son expertise et sa collaboration aux différents organismes qui œuvrent à doter l’industrie du bois du coffre à outils nécessaire à une utilisation accrue du matériau bois. Les isolants en fibre de bois constituent la dernière addition au groupe de produits du bois utilisé dans la construction.

Ébénisterie

Le RÉSEAU encourage par des études ainsi que par des participations à des missions commerciales, à des conférences et à des foires commerciales l’utilisation d’essences forestières sous-utilisée et à fort potentiel commercial, le peuplier, le pin rouge, le mélèze et l’érable entaillé à titre d’exemple, pour la fabrication de meubles, de planchers et de lambris. Il diffuse en collaboration avec des centres de recherche l’information sur les technologies émergentes comme le brossage du bois. Il participe aussi à l’organisation d’ateliers.

Fibre de bois

La fibre de bois est déjà utilisée comme matières de charge dans le béton, le caoutchouc, l’asphalte, la tourbe de mousse. Nous la retrouvons aussi sous forme de poudre et de farine dans des applications aussi diverses que le dégraissage des fourrures, la production de détergents et le polissage des métaux. Les matériaux composites comme le bois-plastique sont utilisés couramment dans la construction et la rénovation. Le RÉSEAU s’implique dans le développement de ces filières par des études, de la recherche et du transfert de connaissances.

Chimie verte et extractibles forestiers

Les extractibles forestiers sont des molécules bioactives se trouvant dans la structure du bois et de l’écorce avec lesquels ont peut faire des produits à haute valeur ajoutée (Lachance 2011). Ils entrent dans la fabrication de produits de santé naturels, de produits pharmaceutiques, de produits nutraceutiques, de produits cosmétiques. Cette filière offre un bon potentiel de diversification pour l’industrie du bois. Le RÉSEAU s’est fixé comme objectif d’accompagner la recherche et de faciliter le maillage avec des entreprises déjà productrices.

Acériculture

La production acéricole représente plus de 5.5 millions d'entailles en production soit 70% de la production bas-laurentienne, générant des revenus annuels à la ferme de plus de 40 millions de dollars.  Véritable moteur économique pour la région, l'acériculture contribue de façon importante à la création d'emploi avec plus de 280 entreprises.  Cette production progresse d'année en année, s'appuyant sur le développement de produits à valeur ajoutée et de nouveaux marchés. L'arrivé des évaporateurs aux granules de bois permet une réduction importante des émissions de gaz à effet de serre en plus d'optimiser les coûts reliés à la production. Le RÉSEAU collabore dans différents projets.

Produits forestiers non-ligneux

La production de produits forestiers non ligneux pour l’alimentation offre un bon potentiel de diversification pour les producteurs de bois. Le développement de cette filière créerait beaucoup d’emploi et revitaliserait l’économie des municipalités concernées. Des travaux sont en cours pour améliorer l’efficacité de la récolte, pour développer la mise en culture des plantes porteuses, pour structurer le conditionnement, la conservation, la transformation de la récolte et la commercialisation. Le RÉSEAU accompagne ces démarches.

Bioénergie

La biomasse forestière constitue une source majeure d’énergie renouvelable. La construction de réseaux de chauffage en circuit court à la biomasse prend de plus en plus d’ampleur. La substitution dans le secteur résidentiel des carburants fossiles par des granules de bois et des briquettes demande de plus en plus de capacité de production. Le RÉSEAU accompagne et supporte les investissements des consommateurs et des entrepreneurs désireux d’investir dans la filière de la bioénergie. Le RÉSEAU privilégie particulièrement les circuits courts.

Commercialisation et exportation

Les activités de commercialisation et d’exportation figurent en haut de la liste des préoccupations du RÉSEAU. Les réseaux de distribution et l’accès au marché hors Québec et américain ont incité le RÉSEAU à investir dans la formation, le regroupement d’entreprises ainsi que dans la participation à des salons de l’habitation et à des expositions-conférences. Ces activités se continuent avec encore plus d’emphase. Le RÉSEAU fait la promotion du bois auprès des consommateurs et des donneurs d’ordre.

 

Bureau

3, rue de l’Hôtel-de-ville, bureau 202
Témiscouata-sur-le-Lac, QC  G0L 1X0

Nous contacter

T. 418.899.0808 poste 116
F. 418.899.0808
info@forettemis.com